Alliance d’initiatives Océan et Climat : rapport de la première réunion

Share on Facebook521Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn1Share on Google+0Email this to someone

Le changement climatique aura un impact majeur sur l’océan, ses écosystèmes, les activités maritimes et les populations côtières. En même temps, l’océan est porteur de solutions d’adaptation et d’atténuation.

Face à ce constat partagé, une forte mobilisation internationale et coordonnée des acteurs étatiques, de la communauté scientifique et de la société civile a émergé autour du thème océan et climat en amont de la COP 21 jusqu’à la COP22 de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Elle a eu pour résultats :

  • la mobilisation de la communauté scientifique internationale pour la connaissance des liens océan et climat et la mise en œuvre d’un rapport spécial océan par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
  • le plaidoyer et le démarrage d’initiatives structurantes dans différentes régions de l’océan mondial sur des thématiques en lien avec les écosystèmes et les activités maritimes très largement portées par des acteurs de la société civile regroupés notamment dans la Plateforme océan et climat ou mobilisés par elle
  • la mobilisation des États dans le cadre du lancement de « Because the Ocean », en soutien à un agenda multilatéral océan climat renforcé (référence à l’océan dans l’accord de Paris)
  • l’intégration de l’océan au sein de l’Agenda climatique global de l’action (Global Climate Action Agenda – GCAA, prévu dans l’accord de Paris, avec une journée dédiée à l’océan à la COP22 et des actions de sensibilisation de la société civile.

L’urgence climatique suppose la poursuite de la mobilisation de tous, dans une logique résolument tournée vers l’action en matière d’adaptation et d’atténuation et vers un approfondissement de la connaissance pour guider l’action.

L’Alliance d’initiatives océan et climat (AIOC)

L’Alliance d’initiatives océan et climat, qui bénéficie d’un ancrage international fort et est soutenue par la France et l’IOC-Unesco, s’appuie sur une communauté d’acteurs convaincus de la nécessité d’une collaboration dans le cadre d’initiatives structurantes pour accélérer le déploiement de mesures d’atténuation et / ou d’adaptation aux effets du changement climatique.

Cette dynamique devra être collaborative est inclusive, pragmatique et robuste, grâce à la mobilisation des scientifiques ; elle se traduira, de ce fait, par des actions à fort impact sur le terrain.

L’ Alliance devra s’inscrire pleinement dans le processus et le calendrier de l’Agenda de l’action (GCAA) issu de l’accord de Paris, du Partenariat lancé à Marrakech, contribuant ainsi à une dynamique collective positive des négociations sur le climat.

L’Alliance sera force de proposition dans les enceintes internationales et régionales traitant de l’océan, dans le souci de contribuer à l’agenda 2030 pour le développement durable.

Première conférence de l‘Alliance d’initiatives océan et climat

Le 22 février 2017, une première conférence a rassemblé et initié à Paris une collaboration d’initiatives océan et climat portant sur 13 thématiques. Elle associe des États impliqués sur la thématique océan et climat (Because the Ocean et autres États concernés) dans l’objectif d’une animation commune des initiatives et de leur promotion auprès de la communauté internationale du climat et des financeurs.

La première conférence AIOC a permis aux initiatives de se rencontrer, d’exposer leur ambition pour 2017, d’identifier des axes de réflexion et de promotion communs, avant de définir des objectifs pour l’Alliance pour 2017 et au-delà.

Pour lire le rapport de la journée, cliquez ici

  1 comment for “Alliance d’initiatives Océan et Climat : rapport de la première réunion

Comments are closed.